© Jorge León

PATIOS

Patios, premier solo d'Olga de Soto, est basé sur l'analyse musicale de quatre des douze études pour piano que Claude Debussy composa en 1915, dédiées à Chopin. Il s’inspire par ailleurs de La Chevelure de Bérénice, court texte de Claude Simon.

La chorégraphie a été écrite sur un système de miroirs et d'échos, où la danse forme des reflets parallèles et précède, souligne ou rappelle les éléments de la composition musicale, à différentes échelles spatiales et temporelles. La continuité, l’introduction d’éléments accidentels, la suspension et la chute, l’écoute et le silence sont les éléments fondamentaux permettant d’établir le rapport entre le mouvement et l’espace, avec pour moteur la richesse des études.

Tout au long de la pièce il s’établit entre les différents éléments une relation formelle qui s’incarne à travers une série d’états parcourant progressivement le corps. La chorégraphe observe également l’introduction d’éléments perturbateurs modifiant une gestuelle préétablie dont la qualité du mouvement est essentiellement définie par la continuité. Le mouvement garde en mémoire la trace de ces « accidents » qui troublent l’équilibre graduellement et in crescendo. Cette tension joue avec le déséquilibre, non comme une fin en soi, mais comme un moyen de bouleverser les données de départ.
 

PRESSE  |  HISTORIQUE TOURNÉES


production Coto de Caza /  Sota el Bosc Project aujourd'hui Niels Production (Bruxelles)
avec le soutien d'Addison De Wit (Bruxelles) et Indigo (Bruxelles)
durée 23 mins.
chorégraphie et interprétation Olga de Soto
musique Claude Debussy (Études pour piano No. 7 pour les dégrées chromatiques, No. 9 pour les notes répétées, No. 10 pour les sonorités opposées et No. 12 pour les accords)
éclairages et son Gaëtan van den Berg

Remerciements à Susanne Linke, Ultima Vez, Addison De Wit, Astragale asbl, Jorge León, Lut Vandekeybus, Manuela Gutiérrez et à Ramón de Soto. Et tout particulièrement à Louise De Neef.

© Jorge León