© Olga de Soto

(ELLE) RETIENT

Qu'est-ce que cela veut dire que de tourner son regard vers une œuvre créée il y a plus de quatre-vingt ans ? Qu'est-ce que cela veut dire que de passer des années à la recherche des traces qui en découlent et de se déplacer à la recherche des personnes qui auraient pu la voir ou la danser à différentes époques et dans différents pays ? Qu'est-ce que je garde de tout ça ? Quels sont les dépôts de cette quête ? Quelles sont les traces laissées par toute cette recherche de documents, de noms, de témoins, de paroles ? Quelles sont les traces laissées par ce long voyage et par tous ces visages ? Quel est l'impact de ces multiples échanges et rencontres dans lesquelles les biographies des personnes interviewées, leurs histoires personnelles, se mélangent à l’œuvre et à l’histoire collective ? Quel est l'impact des mots entendus, reçus, qu'ils aient été digérés ou non ? Qu'est-ce que cela veut dire que de suivre des pistes, parfois à l'aveuglette, en prenant appui sur un indice, une intuition, une déduction, sans lâcher prise ? Qu'est-ce que ça veut dire de travailler, en partie, en cherchant des fantômes, des disparus, se heurtant à des fantômes et entourée par eux ? Se peut-il qu'un travail de recherche finisse par "coloniser" la personne qui l'entreprend ? Et si oui, comment se libérer de cette "occupation" ? Quelles sont les traces qui restent et qu'est-ce que je retiens de toute cette expérience ?

Olga de Soto

en savoir plus…

PRESSE  |  HISTORIQUE TOURNÉES  |  DOSSIER


production Niels Production
coproduction Charleroi Danses — Centre Chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Bruxelles), Le Phare - Centre Chorégraphique National du Havre Haute Normandie (Le Havre), Pôle Sud - Centre de Développement chorégraphique (Strasbourg)
avec le soutien de Fédération Wallonie-Bruxelles — Secteur danse
résidences de création La Raffinerie - Centre Chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Bruxelles), Pôle Sud (Strasbourg), Le Phare (Le Havre), Centro Nacional de las Artes (San Luís Potosí).
durée 55 min

Ce spectacle inclut des textes en espagnol, français, anglais et allemand.
Il a été traduit et sous-titré en français et en anglais. D'autres versions sont possibles.

concept, chorégraphie, documentation, texte, montage et interprétation
Olga de Soto
éclairages Philippe Gladieux
régie éclairages Geni Diez
son Mathieu Farnarier
régie son et régie vidéo Eric Desjeux
scénographie Olga de Soto
construction de la scénographie Daniel Huard
traduction Jill De Muelenaere et Olga de Soto
sous-titrage Niels Production

avec les voix de Edith del Campo, Ann Hutchinson Guest, Christian Holder, Marina Grut, Jacqueline Challet-Haas, Philip Lansdale, Joan Turner Jara, Toer Van Schayk, Fernando García, Juan Allende Blin, Nora Salvo, Gerd Zacher, Jeanne Brabants, Michelle Nadal, Fernando Beltramí, Hanns Stein
et Olga de Soto

Première en Octobre 2015 à la Biennale de Charleroi Danses, à La Raffinerie, Bruxelles.


© Mila Ros, Françoise Rognerud