© Catherine Alvès

ÉCLATS MATS

Avec Éclats mats, pièce pour trois danseurs et un altiste, Olga de Soto poursuit son travail de réflexion et d'analyse, qu'elle a entrepris en 1996, autour de la question du mouvement, tout en continuant sa plongé dans l'univers musical du compositeur italien Salvatore Sciarrino, accompagnée  de l'altiste Garth Knox.

L'un des points de départ de ce spectacle est l'étude de mots qui expriment des actions, des états et des devenirs : des verbes et leur regroupement de sens. La matière qui en résulte est présente tout au long de la pièce de manière plus ou moins concrète, plus ou moins palpable.

La chorégraphe entend affirmer ici son rapport à la musique, non pas dans une relation d'accompagnement mais bien comme la confrontation de deux réflexions parallèles, de deux expériences du temps et de l'espace. Face aux explorations musicales de Sciarrino, la chorégraphe élabore une danse qui s'interroge sur les mécanismes de son propre langage et explore la genèse et les moteurs du mouvement.

en savoir plus…

PRESSE  |  HISTORIQUE TOURNÉES

PAROLES DE CHORÉGRAPHES
RENCONTRE OLGA DE SOTO ET LAURENCE LOUPPE


chorégraphie, scénographie et costumes Olga de Soto
clepsydres Anne Mortiaux
musique Salvatore Sciarrino (Tre notturni brillanti et Ai limiti della notte, compositions pour alto)
musicien Garth Knox
éclairages Henri-Emmanuel Doublier
son Pierre Gufflet
direction technique et régie plateau Eric Vanden Dunghen
assistant chorégraphique Carlos Pez
chargé de production et de diffusion Christophe Slagmuylder
avec Edith Christoph, Vincent Druguet ou Alban Richard (à partir de 2005), Garth Knox et Olga de Soto
Cette pièce a été créée avec Edith Christoph, Olga de Soto, Henri-Emmanuel Doublier, Vincent Druguet, Pierre Gufflet, Garth Knox, Carlos Pez et Eric Vanden Dunghen.
production Coto de Caza aujourd'hui Niels Production (Bruxelles)
coproduction Charleroi Danses - Centre Chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles
avec le soutien du Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne (Rennes) et du Ministère de la Communauté française de Belgique – Secteur danse
durée 50 minutes

© Catherine Alvès