© Gautier Deblonde

DÉBORDS

Olga de Soto poursuit son projet de recherche axé sur l'Histoire de la Danse et la perception, en suivant cette fois les traces de La Table verte, œuvre mythique du chorégraphe allemand Kurt Jooss, créée en juillet 1932 au Théâtre des Champs-Élysées à Paris, quelques mois seulement avant que Hitler n’accède au pouvoir en Allemagne. Spectacle célèbre pour son message socio-politique et anti-belliciste, ainsi que pour le positionnement de son auteur face aux premières lois antisémites mises en place par Hitler dès son arrivée au pouvoir en janvier 1933, ce ballet en huit tableaux pour seize danseurs, inspiré d’une danse macabre du Moyen Âge, est considéré comme l’une des œuvres les plus politiquement engagées de l'histoire de la danse du XXe siècle. Spectacle emblématique de par les thèmes qui y sont abordés (la montée du fascisme et la guerre), empreint du climat trouble qui précéda la Seconde Guerre mondiale et, en somme, « visionnaire », face à la réalité sombre d'une époque.

Le projet de la chorégraphe se divise en plusieurs volets et se développe dans une dimension temporelle qui tente de couvrir le temps qui nous sépare aujourd'hui de l’année de création de La Table Verte. Pour ce deuxième volet à propos et autour de La Table Verte, Olga de Soto convie six danseurs à se faire écho des témoignages qu'elle a glanés au fil de ses recherches. Les danseurs qui partagent le plateau se font porteurs, passeurs, ponts, réceptacles de toutes ces mémoires. Mais, contrairement au travail développé dans histoire(s), où elle se concentrait sur la réception d'une œuvre au moment de sa création, elle a ici récolté des traces laissées par La Table Verte, tant chez des spectateurs l’ayant vue à différents moments de l'Histoire et dans différents pays, que chez des danseurs de différentes générations l’ayant portée et transmise. Cet infatigable travail de recherche l'a menée de la Belgique au Chili, en passant par l'Allemagne, les Pays-Bas, la France et l'Angleterre, dans un périple long de 42.000 kms et dense de soixante-sept heures d'interviews filmées. 

La chorégraphe aborde La Table Verte au départ de son impact, creuse dans le temps, se déplace, cherche, enquête, fouille pour nous livrer une œuvre composée de paroles, souvent d'une grande force. Des mots, mais aussi des corps et des regards qui interrogent la charge portée par l'œuvre, ainsi que ce qui fait encore charge aujourd’hui de manière étonnante sur les interprètes.

PRESSE  |  HISTORIQUE TOURNÉES  |  DOSSIER   


production Caravan Production et Niels Production
coproduction Joint Adventures/Tanzwerkstatt Europa (Münich), Les Halles (Bruxelles), Culturgest (Lisbonne), Festival d’Automne (Paris), Les Spectacles vivants - Centre Pompidou (Paris), Tanzquartier Wien (Vienne), Centre Chorégraphique National de Montpellier Languedoc-Roussillon (CCNM) dans le cadre de Jardin d'Europe - avec le soutien de l'Union Européenne, Open Latitudes (Les Halles - Bruxelles, Latitudes Contemporaines - Lille, Le Manège de Mons / Maison Folie - Mons, Cialo Umysl Foundation - Varsovie, Teatro delle Moire - Milan, Sin Arts and Culture Centre - Budapest, Le Phénix Scène Nationale de Valenciennes, l’Arsenic - Lausanne) - avec le soutien de l'Union Européenne.
avec le soutien de Tanzfonds Erbe - une initiative de la Fondation Fédérale Culturelle Allemande, Fédération Wallonie-Bruxelles — Secteur danse, Wallonie-Bruxelles International (WBI), Archives Jooss (Köln/Amsterdam) / Deutsches Tanzarchiv Köln.
avec l'aide additionnelle du Théâtre de Liège et du Centre Chorégraphique d'Uzès.

Ce projet a reçu des bourses de recherche du Ministère de la Culture et de la Communication (FR) et du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Secteur danse, pour la réalisation du travail de recherche documentaire.
Ce projet a été soutenu par Les Halles (Bruxelles) de 2009 à 2012, dans le cadre de la collaboration avec Olga de Soto, artiste associée durant cette période.

durée 1h40

UN PROJET TANZFONDS ERBE, UNE INITIATIVE DE LA FONDATION FÉDÉRALE CULTURELLE ALLEMANDE.

concept, chorégraphie, documentation, caméra, son et direction
Olga de Soto
montage Julien Contreau et Olga de Soto
éclairages Philippe Gladieux
création sonore et mixage son Mathieu Farnarier
régie vidéo création Bram Moriau et Olga de Soto
régie son tournée Eric Desjeux
régie vidéo tournée Eric Desjeux et Olga de Soto
conception de la scénographie Shizuka Hariu et Olga de Soto
scénographie Shizuka Hariu / SHSH
direction technique et régie plateau Daniel Huard
construction scénographie Yann Stroobant
traduction Christiane Gleis, Diane Lara, Samuel Toledo, Ecaterina Vidick et Olga de Soto
sous-titrage Tongues United et Niels Production
assistante recherche documentaire Karin Verbruggen
musique Frederic Rzewski (The People united will never be defeated - Variation No. 1) et
John Cage
(Sonatas pour piano preparé - No. 1 et No. 5)

avec Fabian Barba ou Jaime Llopis, Alessandro Bernardeschi, Edith Christoph, Hanna Hedman, Mauro Paccagnella, Enora Rivière
et les témoignages de Marina Grut, Ann Hutchinson Guest, Christian Holder, Joan Turner Jara, Nora Salvo, Jeanne Brabants, Michèle Nadal, Hanns Stein, Andras Uthoff, Edith del Campo, Philip Lansdale, Juan Allende-Blin, Toer van Schayk, Fernando García, Bruno Jacquin, Jacqueline Challet-Haas, Gerd Zacher, Jeanette Vondersaar et Françoise Dupuy.

Première en Novembre 2012 au Festival Latitudes Bruxelles, aux Halles, Bruxelles (BE)


Ce spectacle inclut des témoignages en français, espagnol, anglais et allemand.
Il existe des versions en allemand, anglais, espagnol, français et portugais.

Les versions allemande, française et anglaise ont été produites par Niels Production et Caravan Production, Bruxelles (BE).
La version anglaise a été produite par Niels Production, Bruxelles (BE).
La version espagnole a été produite par Niels Production, Bruxelles (BE), en coproduction avec le Goethe Institut, Santiago du Chili (CL).
La version portugaise a été coproduite par Culturgest, Lisbonne (PT) et Niels Production.


 

extrait 1

extrait 2

Entretien — TANZFONDS ERBE
(en anglais)

Rencontre avec Valérie Da Costa — CENTRE POMPIDOU
(en français)